Méditation

Pensée poétique #8

Le tintement des chaînes n’annonce pas ma libération,
Plutôt, il berce ma réflexion.
L’ivresse de la colère est semblable aux sables mouvants,
Cela revient à se débattre inutilement.
Le mal m’a touché mais je ne désespère pas de retrouver ma sérénité d’antan.

R.

Méditation

En attendant Bojangles

C’est avec étonnement que j’ai découvert le parcours atypique d’Olivier courbeaut, auteur de « en attendant Bojangles »

Et naturellement, la curiosité m’a poussé à me procurer ce tout premier roman, d’un écrivain qui se décrit comme un ancien cancre dont le seul diplôme est l’acte de naissance !

Vous adorerez ce savant cocktail de vérités touchantes, d’émotions bouleversantes et de situations délirantes.

La poésie est le liant de l’humour et de l’amour, tous deux fous.

Personnellement si je devais vous résumé le tout en un mot je dirais :

 » BOULEVERSANT  »

J’ai essuyé les 5 premiers chapitres et les larmes qu’ils m’ont tirer, la lecture de ces premières pages à été un réel ascenseur émotionnel que seuls les spectateurs du premier rang connaissent fort bien face à la folie.

La portée du livre est énorme.

Vous ne pouvez que craquer devant la précision avec laquelle cet état de folie est décrit.

Le roman apparaît comme une toile peinte avec des mots, avec des maux d’enfant, qui sent d’abord et puis avec l’expérience, pressent la crise éventuelle de cette folie perpétuelle.

L’espoir et l’angoisse du père courageux et amoureux sont établis comme l’eau et le vinaigre, mais finissent vite par se mélanger car vivement secoués par la douloureuse réalité.

Bonne lecture !!

https://www.finitude.fr/index.php/livre/en-attendant-bojangles-2/